Jef & son company

Tout ce qui touche de près ou de loin à la poudre noire et aux armes anciennes
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Le Mat
old ranger


Nombre de messages : 2893
Age : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878   Sam 14 Nov 2009 - 16:11

Certains d’entre vous ont peut etre dans leur vitrine un révolver réglementaire Belge Nagant 1878 Officier qui trône en bonne place, du fait surtout qu’il en prend…avec son poids de 1,1 Kg et ses 27 cm de long.

Dans les lignes qui vont suivre, j’explique comment le faire revivre pendant quelques minutes au stand de tir en rechargeant la cartouche de 9 X 22 R Belge Nagant.

Les autres noms connus de cette cartouche sont : 9mm Belge Nagant, 9 mm Belge Nagant M. 1878, 9 mm Revolver Galand, 9,6 x 22 Bachmann, 9 mm Bachmann, 9 mm Modèle 1877, SAA 5085, EB 136, DWM 245 245…et quelques autres.

Historiquement parlant, la munition de calibre 9,4 mm, fut inventée et commercialisée par le manufacturier belge Bachmann, elle se composait à l’origine d'une ogive plomb de 12 gr sertie d'un calepin en papier et montée dans un étui de laiton de 22 mm de long avec une charge de 1 gr de poudre noire. Cette cartouche a été utilisée en Belgique jusqu’en 1940. Je n’ai malheureusement pas d’originale en ma possession et j’en voudrai bien une…



L’étui que j’utilise se compose d’une douille de 30-30 que l’on ramène à la côte de 22 mm. On peut couper directement au mini coupe-tube la douille à 23 mm car elle est très épaisse et finir au case-trimer. Pour l’amorce une Large Pistol CCI 300 fait l’affaire.

Charge de poudre : là le problème se corse un peu, en effet la douille de 30-30 est très épaisse, donc si on rajoute la rondelle de liège on ne peut plus mettre que 0,65 grammes de PN mais comme l’ogive que je vais utiliser est 28% moins lourde que l’originale je pense que ça va fonctionner. Si on met de la A1 pas de problème pour 0,24 gr par exemple. Je décide de faire 2 séries.

Le sertissage est ce que l’on peut appeler de « fort » car il faut plusieurs coups du marteau à inertie pour arriver à dessertir l’ogive.

Ogive : Si on a rien d’autre sous la main, on peut toujours utiliser un boulet de calibre 36 sur lequel on donnera un coup de maillet façon REM d’autant qu’on pourra mettre jusqu’à 0,8 gr de PN.

Si on veut une ogive bien sertie on utilisera une ogive du calibre .380 européen, celles de chez H&C en 9,42 mm pour un poids de 9,4 gr semblent bien convenir. On les enfoncent jusqu’en début de la gorge de graissage à l’aide par exemple du petit montage de la photo afin que toutes les cartouches soient identiques.

Sinon j’ai utilisé l’outil à sièger du 38/357, dans lequel il faut descendre complètement le pousse balle car l’ogive rentre dedans, mais pas la douille.



Au final on obtient une jolie cartouche de 32,5 mm de long.



Au tir ce 78 est tres sympa surtout en double action bien plus légère que sur un 73/74 ! cool

Concernant cette arme :
Il s’agit d’un revolver NAGANT modèle 1878/ 86 à percussion centrale et double action, destiné à l’armée belge et qui a été fabriqué par la firme NAGANT à LIEGE puis réceptionné par la Manufacture d’armes de l’Etat rue Saint Léonard à LIEGE.

Cette arme est fabriquée en acier Bessemer pour la carcasse, la contre-platine, le barillet, le canon à pans, le porte-baguette, le pivot d’anneau de calotte, l’axe de barillet ; acier Bessemer à tremper pour la sous-garde, le chien, la détente, la gâchette, la barrette, la portière ; acier fondu anglais pour tous les ressorts ; acier d’Allemagne à tremper pour la chaînette, la languette du chien, la cale de l’axe de barillet ; acier anglais pour toutes les vis, la baguette, les pivots du chien, de la gâchette et de la sous-garde. Interchangeabilité sans aucune tolérance de nombreuses pièces.

Le canon est à huit pans sauf en sa partie arrière où il est entouré d’une bague pivotante qui maintient la baguette.

Le barillet cannelé est à six chambres, celui-ci est du modèle 1878 et est interchangeable entres les différents types de revolvers livrés à l’armée belge.

Son chargement est pratiqué par la portière latérale droite qui se rabat verticalement le long du pontet.

Les poinçons
L’arme porte donc les poinçons de cette manufacture d’Etat, à savoir :

A dans un carré : marque régimentaire de l’école d’arme de l’artillerie, il s’agit d’une arme du personnel permanent de cette école.

374 : numéro d’ordonnance

EGB sur étoile dans un ovale vertical : épreuve du gouvernement belge.

Lettres L entrelacées et couronnées dans un cercle : marque du gouvernement belge. Cette marque figure uniquement sur les revolvers NAGANT M.1878, 1878-86 de l’armée et de la douane.

Lettres HD couronnées dans deux cercles superposés : marque d’épreuve de la manufacture (contrôleur militaire).

Lettres sur la platine : ces lettres indiquent l’ordre de démontage.

BREVET NAGANT : ce marquage d’usine était frappé sur tous les fusils et revolvers.

235 : il s’agit d’un numéro de série de l’arme qui est repris sur toutes les pièces.


Dernière édition par Alex Le Mat le Mar 1 Déc 2009 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878   Sam 14 Nov 2009 - 19:00

Bravo, c'est bien d'avoir des pros ici. En plus, c'est une très belle arme.
Dis-moi, c'est quand que tu t'achètes un Schofield ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Alex Le Mat
old ranger


Nombre de messages : 2893
Age : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878   Sam 14 Nov 2009 - 19:12

Je ne connais pas le Schofield ! No
Mais un que je n'acheterai jamais et j'en suis de plus en plus certain c'est le S&W 44 Russian, ils ont tous les rainures de bouffé à cause de la poudre qui a été utilisée dans ces armes à l'époque et qui rongait l'acier comme de l'acide, on m'a dit le nom, mais je ne m'en souvient plus ! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878   Sam 14 Nov 2009 - 21:57

Alex Le Mat a écrit:
Je ne connais pas le Schofield ! No
Mais un que je n'acheterai jamais et j'en suis de plus en plus certain c'est le S&W 44 Russian, ils ont tous les rainures de bouffé à cause de la poudre qui a été utilisée dans ces armes à l'époque et qui rongait l'acier comme de l'acide, on m'a dit le nom, mais je ne m'en souvient plus ! Suspect

http://fr.wikipedia.org/wiki/S&W_N%C2%B03

les répliques sont très belles, mais en 4e, par contre, elles sont 3,4 fois moins chères...
Revenir en haut Aller en bas
Alex Le Mat
old ranger


Nombre de messages : 2893
Age : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878   Dim 15 Nov 2009 - 6:00

C'est effectivement une bonne idée de cadeau à l'approche de Noël ! santa
Encore faudrait il qu'un membre serieux se sépare du sien, car qu'en j'en voit en vente à 2000 euros avec 5 mm de jeu ça ne me tente pas beaucoup.
Avant le 25 decembre je pense que le marché de l'ocaz dans ce domaine va etre fébrile lol!
Les bonnes affaires c'est toujours quand on ne s'y attend pas cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878   Aujourd'hui à 21:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire revivre le Nagant Modèle Officier 1878
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yamaha va faire revivre son passé
» Comment faire pour utiliser un modèle dans Gopro Studio?
» mangeoire poules & nuisibles
» Four de fonderie alu et laiton
» Yamaha s'y met

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jef & son company :: Armes, équipements et accessoires :: Armes à cartouches métalliques-
Sauter vers: