Jef & son company

Tout ce qui touche de près ou de loin à la poudre noire et aux armes anciennes
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sam Varner
old ranger


Nombre de messages : 269
Age : 64
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 0:08

Quand le dénommé Walch invente deux révolvers grâce aux idées du dénommé Lindsay.




L'arme a répétition a toujours été l'Eldorado des inventeurs, dès le XVe Siècle. On en rêvait.
On se trouvait en face du problème de survie et d'efficacité, rendu délicat par l'impossilité de tirer plusieurs coups de suite avec la même arme, inconvénient qu'on esssayait d'esquiver en portant sur soi-même, au combat, un arsenal de plusieurs pistolets, ce qui n'était guère pratique.
Et toutes ces armes étaient à recharger, ce qui mettait en grave danger le tireur.
L'artillerie aussi était confrontée à ce problème. D'ingénieux inventeurs avaient fait une " avancée " en ayant l'idée de faire percer plusieurs lumières sur le fût du canon, avec des charges et des boulets en enfilade. Résultat : pour quelques tirs réussis, des victimes chez les canonniers.
Pour les armes de poing, il existait le système des " chandelles romaines ", une enfilade de charges permettant une salve en allumant une mèche placée à la bouche du canon du pistolet, et ça partait en remontant vers l'arrière du canon... Mais ça n'était pas bien probant non plus. Je vous laisse imaginer les accidents possibles.
A la fin des années 1850, aux USA, un dénommé Lindsay s'intéressa de près à tout ça...
John P. Lindsay était employé à l'Arsenal Springfield, il concentra ses efforts sur ce qui devint le Brevet Lindsay pour des armes à feu à deux coups. Cela permit de fabriquer des fusils utilisant un seul canon relié à deux cheminées latérales.
Le mécanisme de détente, très spécial, permettait théoriquement d'effectuer la mise à feu dans le bon ordre. Cependant, des problèmes d'étanchéïté faisaient partir parfois les deux coups en même temps et le canon éclatait. Donc, les soldats possesseur d'un fusil breveté Lindsay ne le chargeaient que d'un coup à la fois.
Ce qui avait motivé Lindsay pour imaginer ce système, c'est que son propre frère avait été tué par des Indiens tandis qu'il rechargeait son fusil à coup unique ( Les Indiens avaient adopté très vite cette stratégie... )
Malheureusement pour Lindsay, les armes Colt firent une percée légitime car mieux conçues, plus pratiques, plus efficaces, modernes....Cependant l'armée lui fit, à l'approche de la Guerre Civile, de grosses commandes, notamment des révolvers...
Mais là où les fusils de Lindsay nécessitaient des munitions standard, ses pistolets avaient besoin de balles spéciales, ils étaient fournis avec un moule qui rendait l'arme totalement inutile si on le perdait.
John Walch s'était intéressé de très près à l'idée et aux travaux de Lindsay. Walch était de New York, il avait fondé la Compagnie d'Armes à feu Walch, mais était obligé de passer contrat avec des manufactures pour que ses armes voient le jour.
C'est une entreprise de Naugatuck, dans le Connecticut qui fabriqua son Navy à douze coups( Voir photo de l'en-tête )...
et aune autre manufacture de New Haven qui se chargea de la production de son Cal31 pocket à 10 coups.


Tous deux fonctionnaient suivant le même principe de base ( Expliqué plus loin ). Les avantages de ces armes étaient dépassés par leurs inconvénients : nettoyage constant et méticuleux, arme complètement démontée, après chaque barillet...Elles s'encrassaient vitesse V et le risque d'un allumage en chaîne des douze cheminées était très élevé. Il fallait apporter le plus grand soin au chargement, c'était très long et dans l'urgence d'un combat, ça diminuait les chances de survie du soldat. Les nombreux incidents et accidents qui blessèrent les possesseurs d'un Navy Walch firent une sale réputation à ces armes.

Comment fonctionnait un révolver Walch.
Le premier brevet date de 1859. Un long barillet à six chambres tirait successivement douze coups. La mise à feu s'effectuait par les cheminée, couplées, disposées soient l'une devant l'autre, soit l'une à côté de l'autre, selon le brevet.

Il y avait deux chiens commandés par une platine à simple action. Le levier était très long, il allait au fond de la chambre pour tasser la première charge, et à mi-course pour la seconde. L'un des chiens obturait la cheminée de la seconde charge tandis que l'autre se mettait en action pour la mise à feu de la première charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 5:28

Très intéressant. A comparer avec les "terrible" et "redoutable" de 1888, qui ont peut-être pompé des choses. Il y a eu de nombreux brevets déposés et encore plus pillés....Décidément, j'ai plein de recherches à faire !
Revenir en haut Aller en bas
gavroche
old ranger


Nombre de messages : 3065
Age : 57
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 6:20

suoper, mais pourquoi as-tu mis cela dans "détente " scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 6:30

gavroche a écrit:
suoper, mais pourquoi as-tu mis cela dans "détente " scratch

Il faut bien presser la détente pour faire partir le coup boulet
Revenir en haut Aller en bas
remington59
old ranger


Nombre de messages : 11250
Age : 70
Localisation : nord, pas loin des baraques à frites fraiche: ben ouais, pas des congelées
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 6:50

celui là, je l'ai vue en vrai chez Ives Devos cheers cheers cheers
je l'ai pris même en main cool cool cool

il était super beau et je n'ai pas osé demander le prix No No

ma timidité peut être scratch scratch jocolor

_________________
L'alcool  est  un ennemi  et   fuir  devant  l'ennemi ,   c'est  lâche !


si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances, dis toi bien que le grand chêne lui aussi un jour a été un GLAND


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudrenoire.info
Sam Varner
old ranger


Nombre de messages : 269
Age : 64
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 9:06

gavroche a écrit:
suoper, mais pourquoi as-tu mis cela dans "détente " scratch

Ben parce que j'avais espoir que ça détendrait le lecteur de lire mon docu.
J'ai essayé qu'il ne soit pas " sec ", en m'imaginant que même un gars qui ne s'intéresserait pas aux pétoires trouverait agréable de le lire.
Un peu comme une histoire qu'on raconte. C'est pour ça que j'ai ajouté de petits dessins rigolos ( selon moi ! )
Mais tu as raison, j'aurais du le mettre dans les armes à percussion ! cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darioritum
old ranger


Nombre de messages : 640
Age : 67
Localisation : Bretagne a la porte du Golfe
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 10:19

J'ai déjà vue (sur un forum) un fusil a percussion qui tirait plusieurs coups,le procédé était différent ,mais assez étonnant ,je crois que j'ai un article dans une revue ,il faut que je regarde.
Plus récent en revolver ,il y avait l'Africain en 8/92!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Varner
old ranger


Nombre de messages : 269
Age : 64
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Ven 5 Fév 2010 - 10:52

Y'a un sujet sur " l'Africain " dans ce forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....   Aujourd'hui à 16:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux hommes, douze coups tirés dans six chambres....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panneau radars dans les deux sens de circulation
» souçis a-coups moteur 964 !!! ( RESOLU !!!!! ))))))
» jouer dans 2 clubs différents
» Epice "le curcuma"
» Schéma electrique 2 batterie et 1 treuil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jef & son company :: Divers :: Détente-
Sauter vers: